P
H
O
T
O
S
0476 251907

Trek’Ânes en mode Stevenson !

Jeannot et Charly sont prêts…Sans le savoir ! Didi et Alain ont imaginé le projet sans leur en parler ! Cet été, nous allons tenter la traversée du Pays du Velay, du Gévaudan, de l’Ardèche et des Cévennes en compagnie de deux de nos ânes, Charly, 5 ans et Jeannot, 10 ans. Après moult vérifications, vétérinaire, maréchal-ferrant, matériels et trousse premiers soins, nous prenons la route vers Le Monastier sur Gazeille, près du Puy en Velay. Au menu, à l’instar de ce jeune écrivain anglais il y a 140 ans, traverser cette région de France au pas de l’âne. 220 Km sillonnant ces « quatre pays » en onze étapes. J’ai rééquilibré les étapes. Chacune fera +/- 20 Km, sous le cagnard, le soleil du Sud que nous espérons tous…

Nos deux ânes ont bien supporté le voyage : 900 Km d’une traite en Van, je dis : « Respect » ! Nous voici partis pour onze jours de randonnée en commençant par traverser cette région parsemée d’anciens volcans éteints (ouf !). La pierre y est volcanique et abrasive, les sabots de nos amis à longues oreilles y sont mis à rude épreuve. Suivre le balisage du GR 70, sentier de grande randonnée bien balisé ne posera pas problème. Accompagnateur en montagne UIMLA, j’ai bien préparé l’itinéraire! Nous ferons étapes soit dans des gîtes, un monastère, des campings, amis des Chemins de Stevenson, association garantissant un bon balisage, un bon accueil à l’étape et un pré et foin aux ânes ! Cela roule…Plutôt, cela marche au pas de l’âne, soit en gros 3 à 3,5 Km/heure maximum !

Au fil des étapes, nous forgerons de belles amitiés, de belles rencontres. Les étapes se succèdent, toutes différentes. Nos ânes s’habituent peu à peu à la chaleur, tout comme nous ! La halte de midi, prise quand c’est possible aux abords d’une plaque d’herbes bien vertes et d’un petit cours d’eau, est toujours la bienvenue ! L’étape suivante sort de l’ordinaire : bienvenue au Monastère de la Trappe de Notre Dame des Neiges. Nous traversons à chaque fois les villages étapes estampillés « Stevenson » nous confirmant que nous sommes bien sur les traces de ce jeune anglais en recherche d’aventure. Les orchis mouchetés, l’arnica, la grande gentiane jaune nous saluent, écrasés comme nous par le soleil plus que généreux ! Nous cherchons l’ombre à chaque pas, d’un côté à l’autre de la sente…quand les ânes veulent bien en profiter en fonction des cailloux rencontrés à gauche ou à droite.
Le bonheur est sur le sentier ! Déjà le septième jour et sortant du Gévaudan nous abordons une des belles côtes annoncées par le Topo-guide ! Les crêtes du Mont Lozère, le Mont Finiels… La montée exécutée, heureusement « à la fraîche » sous les arbres, entre 9 et 11 heures est éprouvante mais nous « grattons » quelques randonneurs en longeant les Montjoies, ces menhirs dressés là depuis des siècles afin de guider les bergers dans le brouillard. Pont de Montvert, signal de Bougès, Florac, Cassagnas, Pont de Burgen et nous plongeons vers St jean du Gard, notre point d’arrivée. Encore une baignade dans le Tarn, un aligot pour la route et nous sommes prêts à remonter en Belgique. Une belle expérience, de belles rencontres, deux ânes dociles, costauds et…malins ! (les initiés comprendront).  Au plaisir de remettre le couvert sur d’autres chemins.

Alain et Didi              www.escapanesfamenneardenne.be